Vol Haute montagne anniversaire 150 ans de l'ascension de la Barre des Ecrins


C’est le 25 juin 1864 que le sommet de la Barre des Ecrins fut atteint pour la première fois par W. Moore, Horace Walker, Edwards Whymper accompagnés par les guides Christian Almer et Michel Croz. Du beau monde ! Ils ont laissés leurs noms sur nombre de sommets et d’itinéraires prestigieux des Alpes, mais aussi de la Cordillère des Andes : Edward Whymper ayant réalisé là bas en 1880 la première (et la seconde !) ascension du Volcan Chimborazo, 6268 m au dessus du niveau de la mer, à proximité de l’équateur. Le Chimborazo est donc la montagne qui est réellement la plus haute de la terre si on la mesure par le seul repère objectif : le centre de la terre, bien que le mont Everest lui ait « volé » ce qualificatif à la suite d’une sombre magouille géodésique dont les auteurs n’ont pas à être fiers !


La Barre des Ecrins, c’est une vague de glace immobilisée en plein ciel des Alpes du sud à 4102m, point culminant de celles-ci…. C’était aussi celui du royaume de France, après l'achat en 1339 la province du Dauphiné à Humbert II Seigneur de Beauvoir en Royans (et par conséquent suzerain du club Vercors Envol, ce qui explique que, du fait d'un droit ancestral, la cour du château de Beauvoir est l'atterro officiel du vol rando de Pré Gonthier), et avant que n’ait été acquise en 1792 la province de Savoie et le Mont Blanc qui va avec.

Excellentes opérations certes, mais il nous reste à réaliser la dernière : obtenir de la Russie qu’elle nous cède le territoire de Kabardino-Balkarie avec le Mont Elbrouz 5642 m, et enfin on pourra réellement dire que le plus haut sommet d’Europe se situe en France…. (Ce qui risque de demander quand même encore pas mal d’efforts à nos diplomates…).


Je m’égare un peu, revenons à notre anniversaire. Pour célébrer cette première, un certain nombre de manifestations seront organisées, et nos amis du club Vercors Envol organisent le 25 juin 2014 l’ascension du Dôme, et le décollage de celui-ci. Bien évidemment je m’associe à ce projet, et invite les membres du club qui seraient tentés à se joindre à nous.


Le Dôme des Ecrins culmine à 4000 m exactement. Il est par conséquent le 4000 le plus bas des Alpes, mais il est également considéré comme le 4000 le plus facile. Du fait de cette conjonction, est-il possible pour les Dauphinois que nous sommes tous, d’obtenir à meilleur compte la prestigieuse distinction qui est annoncée sur les panneaux d’information au pied de la monumentale statue d’Edward Whymper découvrant la vallée de la Vallouise à l’entrée de celle-ci ? Cela vaut bien l’effort de se risquer dans cette aventure !

gratin    Whymper

Car, comme l'indique le très officiel panneau ci dessus ceux qui s'engageront dans cette aventure pourront donc se prévaloir de l'appartenance au ...Gratin Dauphinois!

C’est un parcours exclusivement glaciaire. Pour atteindre le sommet de la Barre depuis la brèche Lory, il faudrait compter en plus deux heures d’un parcours technique et rocheux, même s’il n’est pas très difficile, mais nous n’y irons sûrement pas.

montée

Les conditions d’enneigement de cette année sont exceptionnellement bonnes et devraient nous faciliter la progression et le décollage.

déco
Le décollage du Dôme (ou, plus facile, de la Brèche Lory) est un grand classique de parapente de haute montagne à faire par vent faible de tendance nord. En cas de vent de tendance sud, le plan B serait de décoller en face de Roche Faurio (3700).


Nous projetons de monter dormir au confortable refuge des Ecrins (3200 m), 4 à 5 h de montée depuis le pré de Mme Carle. Du refuge, lever 3 h, compter 3 à 4 h pour le Dôme. Equipement haute montagne : corde piolet crampons. Equipement parapente léger pour un vol matinal en conditions calmes…. Bonne condition physique requise, mais aussi avoir validé son aptitude à supporter l’effort en altitude, ce qui n’est pas exactement la même chose.


Je propose un hébergement chez moi le jour qui précède ou qui suit la course pour ceux qui voudraient prendre le temps de s’acclimater.


Nous serons dans le parc National des Ecrins, et la FFVL a négocié avec celui-ci une convention. Cette convention, négociée dans un climat extrêmement constructif, cela mérite d’être souligné, nous impose des restrictions de vol très raisonnables dans le temps et dans l’espace, et favorise le « paralpinisme » par l’autorisation de décoller de certains « grands sommets » en respectant un « couloir de vol » dans des zones soumises à restrictions.
Notre projet s’inscrit dans le contexte de cette convention.


Pierre-Do Bayart  

Pour ceux qui seraint intéressés par l'ascension de la Barre jusqu'au sommet: un Diaporama, un jour ou j'y étais monté avec mon aile, mais les conditions n'ayant pas permi de décoller, j'ai accompagné mon compagnon au sommet, avant de redescendre à pied jusqu'au refuge du Glacier Blanc, d'où j'ai pu décoller...

                                                                           FORUM   <<<<